L’Esthéticien Énergétique Artisan du Bien-être

L’objectif de l’esthéticienne énergétique : la régénération faciale ou corporelle de ses clients.

Mais son travail est beaucoup plus vaste : par son action sur l’image et l’enveloppe externes, elle participe à restaurer l’être intérieur. Elle s’inspire pour cela de l’esthétique contemporaine et des techniques traditionnelles de préservation de la forme et de la santé, dont celles de l’Énergétique Chinoise sont parmi les plus connues.

Entre deux mondes.

Pour une  part, l’esthéticienne énergétique utilise les techniques de l’esthétique moderne. Sa connaissance de la biologie, du système tégumentaire, du vieillissement cutané, des types de peau, lui permet d’avoir une vision acérée du visage ou du corps qui lui est confié. Sa connaissance des appareils et des instruments utilisés dans les techniques esthétiques est le prélude à sa recherche d’outils différents et volontairement traditionnels, de régénération faciale et corporelle, lui permettant de choisir l’action la plus adaptée. Sa connaissance générale des produits cosmétiques et d’hygiène parfait sa capacité de conseil cosmétique et de Bien-être.

Pour une autre part, la compétence énergéticienne de cette artisan atypique lui permet de proposer au corps lui-même de retrouver sa capacité à collaborer à la régénération de ses tissus. De nombreux circuits énergétiques parcourent le visage et le corps. Des dizaines de points d’acupuncture sont autant d’accès à ces circuits. Le corps et le visage deviennent un terrain de choix pour qu’une action locale résonne sur l’ensemble du corps et vice-versa, permettant d’accéder à un autre Bien-être où l’on se retrouve « être ».

Sur ce terrain d’exercice, muscles, tendons, circuits et points d’acupuncture constituent les instruments de musique de l’esthéticienne énergétique. Elle est le seul instrumentiste d’un orchestre où le jeu des cordes, bois, cuivres et percussions varient selon les saisons et l’état de la cliente. Elle œuvre dans la fosse, invisible aux spectateurs, pendant que sur scène se joue la ronde des Gua Sha de corne, des ventouses froides et le ballet agile du Tui Na. Peu à peu, les tissus se détendent, se gorgent d’énergie, les points d’acupuncture s’ouvrent, permettant l’émergence de l’harmonie, du Bien-être.

Pour un autre Bien-être.

Si le Bien-être fut un moment en résonance avec la notion de confort, il semble aujourd’hui une quête quasi vitale pour nombre d’entre vos clients.

Ils dépensent d’immenses ressources pour être en permanence en « action ». Ces actions ne sont pas tant physiques que mentales, car ils doivent répondre chaque jour à l’incessante survenue de situations nouvelles qui ne leur laissent aucun répit, que ce soit dans le contexte professionnel, familial, de loisir, économique, social ou autre. Le corps biologique étant en constante adaptation, il y laisse l’essentiel de ses ressources et finit par en souffrir lourdement. Ses carences aggravent la fragilité d’un esprit déjà affecté par son manque de recul face aux situations à gérer. La récupération est alors vitale, afin que corps et esprit ne s’abîment pas.

La véritable récupération pourrait être imagée par leur passage dans un espace-temps où ils seraient drainés des stress qui les occupent, puis régénérés et harmonisés sur une fréquence naturelle. Car un corps et un esprit en harmonie ne dépensent pas d’énergie…

L’esthéticienne énergétique est une actrice de cette récupération. Travaillant à la beauté et au mieux-être extérieurs, elle draine, régénère et ranime l’harmonie intérieure. Soin après soin, les tensions se relâchent et le bavardage mental abdique, laissant émerger l’être véritable que les tensions étouffaient. Un mieux-être s’installe, au plus profond de l’ensemble du corps, un autre Bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *